La fin des années universitaires sonne le début d’une nouvelle vie professionnelle. Les entreprises restent réticentes à l’embauche des jeunes qui sortent fraîchement des écoles de formation sous prétexte qu’ils manquent d’expériences. Dans ce contexte, il sera difficile pour le jeune diplômé de trouver l’emploi de ses rêves. C’est désormais un véritable challenge pour lui de dénicher son premier emploi dans un monde de plus en plus ancré dans la modernité. CV, réseau social, aptitudes professionnelles, etc., découvrez dans ce guide de l’emploi les 10 règles d’or pour le jeune à trouver son premier emploi.

Définir les objectifs de recherche

L’une des erreurs récurrentes que fait le jeune diplômé est qu’il postule à toutes les annonces d’emploi qui se présentent à lui. Or, une bonne réflexion faite en amont lui permet de trouver rapidement l’emploi dont il a besoin. Pour ce faire, il doit se poser certaines questions :

  • Quels sont les postes qu’il peut accepter pour faire ses premiers pas professionnels ?
  • Quels sont les postes les plus en vogue actuellement ?
  • À quelle offre correspond mon profil ?
  • Peut-il accepter un travail à temps partiel ?

Des priorités doivent être identifiées parmi ces différentes options afin de mettre en place la stratégie efficace pour trouver l’emploi. Il faut noter que les objectifs doivent s’adapter aux critères recherchés par le recruteur.

Développer ses aptitudes professionnelles

Pour le jeune qui se lance sur le marché de travail, il est primordial d’identifier ses forces et ses faiblesses. Dans cette optique, il doit répertorier ses compétences et ce qu’il est capable d’apporter de nouveau pour aguicher un potentiel recruteur. Cependant, il n’est pas aisé à tous les jeunes diplômés d’identifier les aptitudes professionnelles afin de les développer. Certains centres de formation professionnelle à l’emploi proposent leurs compétences et expertises pour les jeunes qui ont achevé leur cursus académique. Ces centres dotent les jeunes d’outils performants qui leur permettent d’assurer le lien entre la vie académique et la vie active. En consultant cet avis sur le centre du village emploi, vous êtes certains de trouver l’occasion unique pour booster votre carrière professionnelle.

Actualiser son CV et éviter de l’envoyer partout

Tout le monde reconnaît l’utilité du CV dans une recherche d’emploi. Il reste le document qui fait la publicité du postulant auprès du recruteur. Pour ce faire, il doit contenir les informations utiles qui mettent en valeur les compétences et aptitudes professionnelles du jeune diplômé. S’il a reçu une formation autre que celle qu’il a reçue à l’école et qui peut peser dans la balance, il doit le mentionner. Cette formation peut être un atout qui le démarque des autres concurrents. Étant un outil par lequel le jeune diplômé met en valeur ces compétences, le CV ne doit pas être envoyé tous azimuts. Pour augmenter les chances de décrocher l’emploi de ses rêves, les informations contenues dans le CV doivent être adaptées aux critères de compétence demandés par le recruteur.

Opter pour du bénévolat

Face à la crise mondiale et au taux de chômage qui ne cesse pas d’augmenter, il ne sera pas aisé pour le jeune de trouver un emploi rémunéré. Dans ce contexte, il lui sera difficile de se forger une certaine expérience. Faire un stage ou du bénévolat reste l’une des meilleures alternatives pour :

  • Faire ses premiers pas professionnels ;
  • Se forger une solide expérience ;
  • Développer son réseau professionnel ;
  • Acquérir de nouvelles aptitudes et compétences ;
  • Enrichir son CV ;
  • Prendre plus confiance en lui-même.

Ces options d’emploi sont des clés qui augmentent les chances du jeune diplômé de décrocher son premier emploi rémunéré.

S’inscrire sur les réseaux professionnels

Il existe des plateformes professionnelles comme LinkedIn qui mettent en relation des candidats à l’emploi et de potentiels recruteurs. Ces plateformes vous proposent des outils qui vous permettent de vendre vos compétences. Contrairement aux annonces, le recruteur peut déceler vos compétences et vous appeler de son propre gré. Sur ces réseaux professionnels, ce sont des compétences diverses et des millions d’utilisateurs qui sont répartis un peu partout dans le monde. En postant du contenu de qualité, en partageant des informations pertinentes, en rejoignant des groupes professionnels et en commentant objectivement des articles partagés, vous attirez certainement l’attention de recruteurs qui désirent profiter de vos compétences. Sur ces réseaux professionnels, vous apprenez à mieux vous vendre.

Se mettre en valeur

Se mettre en valeur revient à appliquer les principes du marketing de soi-même. Il s’agit d’une technique qui fournit au jeune diplômé les armes pour mieux se vendre auprès des employeurs et recruteurs, mieux communiquer, optimiser sa notoriété et sa réputation, etc. Il peut utiliser son temps libre à développer ses techniques du marketing de soi en action. Ses qualités lui seront d’une grande utilité dans sa quête d’emploi. S’il ne sait pas se vendre, le jeune diplômé cherchera l’emploi de ses rêves en vain.

Ne pas négliger les emplois intérimaires

Le travail intérimaire reste la forme d’emploi qui a le vent en poupe ces dernières années. Cette option n’est pas appropriée pour un jeune diplômé qui est le plus souvent en quête d’un poste en CDI. Même si une telle option d’emploi ne permet pas au jeune d’assumer certaines responsabilités, il présente néanmoins des avantages :

  • Enrichir son CV ;
  • Connaître et maîtriser les réalités de la vie professionnelle ;
  • La possibilité de rencontrer des personnes influentes qui peuvent être utiles dans votre carrière ;
  • Avoir plus confiance en soi.

L’un des avantages de l’intérim est qu’il permet au jeune d’assumer certaines responsabilités contrairement au stage et au bénévolat que ne lui offre pas l’occasion de faire véritablement ses preuves.

Privilégier les PME

Tout jeune qui finit son cursus universitaire rêve de travailler dans une grande entreprise. Bien que les contrats proposés aux jeunes diplômés dans les grandes entreprises soient alléchants, il n’est pas facile d’y entrer pour faire sa carrière professionnelle. Les PME (petite et moyenne entreprise) restent une des meilleures options pour le jeune de faire ses premiers pas dans la vie active. Les PME offrent un rythme de travail plus flexible, ce qui permet au jeune de mieux appréhender les rouages du monde professionnel.

Se rapprocher de son entourage immédiat

Se constituer un réseau professionnel reste un atout majeur pour rapidement dénicher l’emploi de ses rêves. Pour le jeune qui ne dispose pas encore d’un réseau professionnel, se rapprocher de ses connaissances reste une alternative pour se constituer progressivement un réseau professionnel. Ainsi, les professeurs d’école, les amis, les camarades de classe, les parents ou toute autre connaissance de votre entourage peuvent vous aider ou avoir de bons plans à vous proposer.

Faire des recherches en dehors de sa zone de confort

Les réalités du monde universitaire et celles du marché de l’emploi ne sont pas les mêmes. Lorsque le jeune focalise sa recherche d’emploi sur son domaine de compétence, il réduit de ce pas ses chances de rapidement trouver un emploi. Il doit donc sortir de sa zone de confort et élargir ses recherches vers d’autres secteurs où il se sent capable d’apporter un plus. Souvent, la plante est bien belle dans son jardin et bien plus verte à côté, à vous de découvrir !

Bien que ce soit un défi pour bon nombre de jeunes de trouver leur premier emploi, il existe tout de même des règles pour y parvenir sans grande difficulté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here